Qu’est-ce que la thermographie?

La thermographie est un examen biométrique non-invasif, sans risque et sans douleur, qui ne nécessite aucune compression, aucun produit de contraste, et ne fait appel à aucune radiation dangereuse, puisqu’il consiste simplement à enregistrer la chaleur émise par le corps sous forme de rayonnement infrarouge.

Avec l’évolution technologique, le dispositif d’imagerie thermique permet aujourd’hui non seulement de voir les variations d’énergie émises par les différentes parties du corps, mais surtout de les mesurer avec une précision de quelques centièmes de degré.

Grâce au couplage du détecteur quantique de la caméra thermique et de l’informatique, chaque image mesure plus de 150.000 points , comme autant de thermomètres, qui permettent une analyse fine, capable d’évaluer,  par exemple, le risque de développer un cancer du sein bien avant l’apparition d’une lésion tissulaire.

La thermographie peut être réalisée sur le corps entier et permet de mettre en évidence de nombreux problème tel que foyers dentaires, déchirures ligamentaires, fracture de stress (sportifs), douleurs vertébrales, et permet en outre d’objectiver le traitement ostéopathique.

Un peu d’histoire:

La thermographie infrarouge ou comment voir l’invisible !?

Sir William Herschel, fameux astrophysicien, mathématicien et musicien britannique d’origine allemande, célèbre pour la découverte de la planète Uranus, est le premier à découvrir en 1800, que la lumière n’est pas toujours visible à l’œil nu. Répétant l’expérience optique de Newton, Herschel fait passer de la lumière blanche solaire à travers un prisme, de façon à la décomposer en rayons lumineux de différentes couleurs, dont il mesure ensuite la température de chacune à l’aide d’un thermomètre noirci, constatant que celle-ci augmente du bleu vers le rouge.

Poussant plus loin son expérience, le savant a alors l’idée de placer son thermomètre au-delà de la bande rouge, là où aucune lumière n’est visible. À sa grande surprise, il mesure alors la température la plus élevée. Il vient ainsi de démontrer qu’il existe de la lumière qui ne peut être vue par les yeux : c’est la lumière infrarouge.

Thermo1

Thermo2

Thermographie des seins

Evaluer la santé des seins sans danger et sans traumatisme

pour une détection précoce, clé de la prévention

Thermo3

La thermographie des seins, pour qui, pourquoi, quand, comment ?

La thermographie des seins représente l’examen de choix des tranches d’âge et des conditions pour lesquelles la mammographie et les autres techniques d’imagerie ne présentent que peu d’intérêt :

  • Les jeunes femmes et les femmes enceintes, en toute sécurité.
  • Les femmes âgées, celles aux seins denses, ou fibrokystiques, ou encore celles porteuses d’implants, bénéficieront grandement d’un suivi thermographique.
  • Les femmes qui ont eu des résultats peu conclusifs suite aux mammographies et aux examens cliniques apprécieront les clarifications qu’un examen thermographique peut apporter à ces résultats.
  • Les femmes de tout âge qui ont choisi une approche proactive de leur santé accorderont une grande importance à l’information fonctionnelle apportée par la thermographie.

Structure et fonction

Les tests structurels tels que mammographies et échographies reposent sur la découverte de lésions anatomiques, alors que la thermographie du sein évalue la physiologie. En effet, la thermographie mesure la chaleur générée par la micro circulation sanguine, et la procédure est basée sur le principe que l’activité des vaisseaux sanguins au niveau des tissus précancéreux et de la région environnante d’un cancer en développement est plus élevée , d’une part, et d’autre part que leurs facultés d’adaptation aux variations environnementales diffèrent des tissus sains .

Aussi unique qu’une empreinte digitale, l’image thermographique permet ainsi l’examen dynamique de la température des seins et de l’activité des vaisseaux sanguins, et représente par conséquent l’outil de détection précoce par excellence.

La thermographie des seins ne se propose toutefois pas en lieu et place de, mais parallèlement à tout autre examen, à fortiori lorsque le thermogramme révèle une asymétrie.

Une thermographie annuelle devrait faire partie des stratégies de prévention du cancer du sein, et ce particulièrement pour les femmes ayant décidé de ne pas subir de mammographie ou d’IRM.Les études et statistiques démontrent que :

–  Une image thermique anormale est le marqueur le plus important d’un risque élevé de développer un cancer du sein.

–  Une analyse thermique positive peut indiquer la présence de nombreuses anomalies du sein telles qu’une mastite, une tumeur bénigne, la maladie fibrokystique du sein, le cancer, et d’autres.

–  Lorsque le thermogramme est ajouté à l’examen médical régulier des seins, le risque est réduit de 61%.

–  Lorsqu’il est utilisé dans le cadre d’une approche multimodale (examen clinique + structurel + thermographie), on estime que 95% des cancers pourraient être détectés de façon précoce (5 à 10% des cancers restent difficiles à détecter, en particulier ceux à évolution très lente et peu invasive, qui sont par ailleurs généralement révélés par le thermogramme avant tout)

Thermo4Thermo5

Renseignements et rendez-vous:

Par email: bpm.di.fp@gmail.com

Par téléphone : +41 (0)79 239 28 60

la thermographie médicale cpl

prép. examen thermographique des seins